Patronage Laïque d'Auray : site officiel du club de gymnastique de AURAY - clubeo

Interview du président du PLA

7 septembre 2018 - 13:04

Auray, le 7 septembre 2018

Comment se passe la rentrée 2018 :

La rentrée au PLA n’est jamais une chose facile, la demande est très forte et l’offre limitée. Il faut inscrire ou réinscrire en essayant de satisfaire toutes les demandes, de respecter les contraintes des uns ou des autres en terme de lieux, d’horaires, de jours. Nous faisons tous les efforts possibles pour ne pas laisser un enfant sans solution. Et cela vaut aussi pour les conditions de règlement de la cotisation, où nous nous efforçons d’offrir à chacun le bon moyen pour ne laisser personne dehors. 

Cela dit, nous sommes organisés pour recevoir plus de 900 adhérents, donc il est vraisemblable que la plupart des demandeurs auront une réponse qui les satisfera. Nous serons samedi  sur les forums  d’Auray, Brech et Landévant pour prendre les inscriptions.

J’en profite pour remercier tous les bénévoles qui s’activent dur depuis plusieurs semaines pour assurer cette rentrée. On l’oublie trop souvent, mais les associations fonctionnent d’abord et avant tout avec des bénévoles. Leur présence au côté des professionnels rend acceptable au plus grand nombre le coût économique du sport. Si tout l’encadrement devait être professionnalisé, le coût des cotisations exploserait. Le défi, c’est de faire travailler ensemble les pro et les bénévoles. Au PLA depuis des années c’est le cas, et c’est un succès.

Quelles sont les nouveautés en cette rentrée 2018 ?

Il y en a tellement que je risque d’en oublier !

D’abord les locaux. Nous étouffions dans la salle du quartier Kergrain. Et les conditions d’entraînements devenaient très limites. Par ailleurs la toiture n’est  plus étanche, les vestiaires et sanitaires sont d’une autre époque, les fenêtres laissent passer l’air et même l’eau!

On a décidé de se mettre un peu à l’aise en louant les locaux du 63 avenue de Gaulle. C’est un coût non négligeable bien sûr, il est évident que c’est une situation qui ne pourra durer mais en attendant ça fait du bien à tout le monde, sauf au trésorier.

Nous avons acheté énormément de matériel pour s’installer bien. Et les premiers retours sont concluants. Les cours se remplissent, les enfants et parents sont contents. Au jour d’aujourd’hui avec plus de  40 heures de cours  la salle est bien remplie! Les créneaux horaires qui restent libres  sont susceptibles d’accueillir de nouveaux projets.

Au 63 nous accueillons les enfants, tout petit et petit, de la découverte, de la teamgym, de l’aérobic. Nous accueillons aussi la gym pour les adultes, avec de nombreuses offres nouvelles, dont la gym pour les actifs, sur l’heure de midi avec la possibilité pour les adhérents de se doucher et de se restaurer sur place, avec des équipements mis à leur disposition.

Il y a du matériel nouveau ?

Oui une piste d’acrobatie, qui se révèle un superbe outil pour tous.

Quels autres nouveautés ?

Un logiciel de gestion des inscriptions fait maison, qui fonctionne très bien et économise du temps et de l’énergie.

Et chez les animateurs ?

Et bien nous avons perdu Audrey qui a démissionné parce que sa vie avait beaucoup évoluée ! Mais si elle n’entraîne plus elle reste au club et est fortement impliquée dans son fonctionnement.

Estelle a démissionné pour aller travailler en Ille et vilaine et Yves est aussi parti, en raison notamment de la distance entre son domicile et le lieu de travail, presque deux heures de route !

Nous avons recruté deux apprentis qui préparent leur brevet professionnel. En cela nous sommes fidèles à notre tradition de formateur : depuis 2002 plus de 20 personnes ont obtenu une qualification professionnelle, et donc un métier grâce à notre implication.

Parlez-nous de la salle « historique » du 5 rue capitaine Bertrand

Et  bien cette salle dont un représentant de la fédération avait dit qu’elle était pourrie (« personne n’a envie d’aller entraîner chez toi pour faire de la gygym dans ta salle pourrie ») est effectivement ultra fatiguée.

Un programme de rénovation a été accepté par le conseil d’administration. Nous allons changer la toiture, avant qu’elle ne s’envole, les fenêtres, les portes d’entrée et faire isoler  par l’extérieur. Dans un deuxième temps nous referons les vestiaires et sanitaires.

Ca veut dire que vous ne comptez plus sur une nouvelle salle ?

Ca veut dire que nous ne basons plus nos projets d’avenir sur cette construction. Il le faut bien, continuer d’attendre, c’était prendre le risque de tout perdre. Qu’une tempête enlève le toit et c’est fini.

Vous en êtes là ?

Quelques professionnels sont montés sur le toit, ils ont fait la grimace ! Nous accueillons du public, nous devons assumer nos responsabilités.

Et puis tout le monde sait qu’il pleut dans la salle. Et la toiture date de 1935 : inutile de préciser qu’elle ne correspond plus aux normes actuelles.

Les fenêtres sont hors d’âge les portes aussi, il fait froid dans la salle, il y a plein de courant d’air.

Rénovons !

Comment allez-vous financer ?

Nous sommes très bien gérés, nous ne gaspillons pas et nous avons l’habitude d’investir. Donc nous allons trouver des solutions. D’abord auprès de nos adhérents via différentes opérations, vente de brioche, couscous et une soirée E Guyodo  revisitée, qui se déroulera sur deux journées et sera une fête de la gym.

Nous chercherons les subventions mais sans trop d’optimisme. Et nous n’excluons pas le recours aux dons, au  crowdfunding ou aux cagnottes solidaires. C’est du travail mais nous le ferons.

 

Vous dites adieu à tout espoir de nouvelle salle ?

L’espoir ne doit jamais s’éteindre ! Mais nous ne conduirons plus une politique basée sur cette attente. Nous allons sauver l’essentiel, c'est-à-dire les emplois, en se spécialisant davantage sur la petite enfance, la découverte, l’aérobic, le sport adapté et le sport pour les adultes.

Continuez à vouloir faire de l’entraînement n’est pas une bonne idée. C’est dommage pour les ados qui aiment ce sport. Mais les risques dans une salle aussi exigüe sont trop grands. Il faudra de toute façon faire des choix et spécialiser la salle est un choix  rationnel  économiquement.

Mais encore une fois, les choses peuvent changer, soyons confiants. Nous savons que rien n’est simple pour personne. Toutefois, en Novembre nos décisions devront être définitivement prises.

Quand commenceront les travaux ?

A la Toussaint pour la toiture.

Il est encore possible de s’inscrire ?

Bien sûr, il reste des places en baby, en éveil, en découverte, en loisir et pour les adultes.

Nous serons présents sur les forums à Brech, Landévant et bien sûr Auray.

Commentaires

ANNIVERSAIRE DE LA SEMAINE

Pour la semaine du 29 Octobre au 4 Novembre,

Anna de VEND fête ses 10 ans
Keyla de LOI1 fête ses 11 ans
Ines de LOI2 fête ses 12 ans
Shaineze de ADOSPQ fête ses 11 ans
Bérénice de BGB1 fête ses 2 ans

ET LA SALLE?

Des nouvelles en suivant le lien ici: